La Corse

La Corse: une destination authentique et préservée… véritable continent miniature. Le littoral corse, d'une longueur totale de plus de 1 000 km, est le plus varié et le plus riche de France : eaux cristallines, immenses plages de sable fin, petites criques désertes ou falaises granitiques peuplées d’oiseaux marins. La Corse offre une variété de paysages marins unique en Méditerranée.


Du Cap Corse, en passant par les îles Lavezzi et les grandes plages (Ricanto, Ostriconi, Palombaggia, Santa Giula…), les caps de Porto, de Girolata et les Calanches de Piana (classées à l’UNESCO) découvrez les multiples facettes de ce littoral. Cette diversité de paysages est propice à toutes les activités, aux balades  côtières pour découvrir le désert des Agriates, de la Balagne, de la réserve de la Scandola…et toutes les activités nautiques.

Au Nord, le cap:

vous naviguerez au contact d’un littoral dont les contrastes alchimiques rappellent autant la Bretagne Nord que les Caraïbes !

le paysage  est sauvage et austère, assez spectaculaire, et parfois bien venté , mais il est un peut à l’écart des routes de croisière classiques. Le village de Century, petit port de pêche avec ses maisons de pierres grises est l’image même du cap. Vous l’aurez compris, le Nord de la Corse est un incontournable.  Les deux principaux ports sont Saint Florent. A votre arrivée, la place des Portes ou des Ormeaux vous accueille, offrant le spectacle aux amateurs du jeu de boules.


Flânez le long des quais du port de Saint-Florent en passant par les ruelles du vieux quartier qui vous mèneront à l’Eglise paroissiale de Ste Anne du XVII ème, ouverte au public, et à la « Piazza Posta », la place de l’ancienne poste comme aiment à l’appeler les Saint-Florentins, ou appelée aussi place Doria et qui fait le bonheur des enfants grâce à sa fontaine « aux grenouilles » et à sa fraicheur en été. A cet endroit précis se trouve l'âme du village !


De là vous accédez directement à la remarquable Citadelle du XVème siècle, qui vous offre de son esplanade une vue remarquable sur le Golfe, le Désert des Agriate en face et la « Marinuccia », petite marine typique de cet ancien village de pêcheurs que fut Saint-Florent.

A ne pas manquer également, le Désert des Agriates et ses superbes plages idylliques, Le Désert des Agriates est l’un des plus beaux endroits à découvrir en catamaran en Haute-Corse.

De Calvi à Ajaccio:

Entre Calvi et Ajaccio : abondance de mouillages les plus spectaculaires.

La Marine d’Elbo, superbe site sauvage au milieu des roches rouges, fait partie de la réserve de la Scandola. Il est interdit d’y jeter l’ancre pour la nuit, mais une halte pour une baignade, apéritif, et déjeuner laisseront des souvenirs uniques et inoubliables.

Le golfe de Porto propose plusieurs calanques au pied des hautes falaises de Piana et on pourra parfois se glisser, par beau temps, dans les recoins du rivage entre les roches. L’anse naturelle de Girolata, l’incontournable, dont l’accès est exclusivement réservé aux bateaux! vaut le détour mais elle est bondée et bruyante en pleine saison (ce qui n’est pas un inconvénient si on veut faire la fête sur la plage jusqu’à une heure tardive).

Dans le golfe d’Ajaccio, on pourra passer entre les cônes verts des Iles sanguinaires. Puis, on a le choix de s’arrêter au fond de la baie dans le port d’Ajaccio pour ravitailler, visiter la vielle ville et déguster les spécialités et le vin corses de l’un des nombreux restaurants. On pourra aussi préférer l’un des mouillages de la cote nord ou sud de la baie pour un programme de baignades et d’apéritifs en regardant le soleil se coucher derrière les iles sanguinaires, dans une clarté rougeâtre qui justifie leur nom.

Ajaccio bénéficie d’un cadre architectural, paysager et naturel exceptionnel: 
21 édifices protégés au titre d'un classement ou d'une inscription selon la loi du 31 décembre 1913 sur les Monuments Historiques. 
 3 structures culturelles florissantes : le Palais Fesch, est le plus important musée de France après le Louvre en matière de peintures italiennes, la bibliothèque Fesch qui détient plus de 40 000 
ouvrages du XVe au XIXe siècle ainsi que 29 incunables et 200 manuscrits et enfin la maison Bonaparte, la maison natale de Napoléon Ier. 
 6 sites classés par le réseau européen Natura 2000 : les Iles Sanguinaires - la Plage de Lava et Punta Pellusella, les sites de Capo di Feno, de Campo dell’Oro, des Iles Sanguinaires – golfe d’Ajaccio, la colonie de Goélands d’Audouin d’Aspretto et enfin le golfe d’Ajaccio.  Un grand site «le pointe de la Parata ».

 

D'Ajaccio à Bonifacio:

PORTICCIO :


C’est sans doute sa position privilégiée sur la Rive Sud du Golfe d’Ajaccio qui fait de Porticcio un lieu incomparable pour ses résidents et ses hôtes de passage.
Situé à 15 minutes de l’aéroport Napoléon Bonaparte, face à la ville impériale dont on aperçoit les toits, la citadelle et le port sur l’autre rive du golfe.  Porticcio bénéficie d’un cadre naturel et humain exceptionnel qui lui confère sa réputation de station balnéaire animée et dynamique, idéale pour le repos, la détente et les loisirs tout au long des quatre saisons de l’année.
Ce qui fait la réputation de Porticcio, ce sont avant tout ses plages de sable blanc et ce micro climat à la douceur méditerranéenne.
Une vaste étendue de sable fin, ourlée en ses lisières d’une eau transparente aux bleus délicats et changeants avec comme seule limite Ajaccio et l’incomparable découpage des îles sanguinaires avec le spectacle garanti de somptueux couchers de soleil.

PROPRIANO :


Propriano, Sartène, et Olmeto pour les vacances !
Entre Plages de sable fin, criques plongeant sur la mer et maquis verdoyant, découvrez une des régions les plus typiques de Corse propice à la découverte de la gastronomie, de la culture, du patrimoine et du vin.

CAMPOMORO :


La commune est située à la sortie Sud du golfe du Valinco et marque par sa belle plage de sable blanc, cet ancien petit port de pêche a gardé toute son authenticité. C’est un excellent port abris où de nombreux bateaux trouvent refuge toute l’année.
Vous prendrez plaisir à marcher le long de l’anse naturelle en longeant la plage et le bord de mer sur un parcours aménagé, la place du village vous ravira par le charme de sa petite chapelle et l’entrelacement  de ses vieilles bâtisses. La tour génoise de Campomoro (classée monument historique) est un lieu que vous ne devrez manquer sous aucun prétexte. Patrimoine incontournable du Valinco, Son enceinte en étoile et la vue qu’elle offre sur le golfe et au delà vers Ajaccio sont inoubliables. Ouvert d’avril à septembre.
Vous pourrez vous balader le long des côtes et des sentiers de randonnée sur le domaine du conservatoire du littoral, grand site naturel classé (Natura 2000)
Et pratiquer également la plongée sous marine, ou encore vous arrêter dans un restaurant en bord de plage.

Anse de Roccapina :


Sur la côte Nord du golfe une petite anse face à 2 vieilles maisons. Le site est très sauvage avec le maquis qui mange les rochers.
La longue plage de sable, à l'Ouest de la pointe qui borde le golfe de Roccapina est exposée à la houle d'Ouest qui déferle en rouleaux.

FIGARI :


La commune de Figari est située dans l’extrême Sud de la Corse. Elle s’étend de la montagne à la mer, de l’Omu di Cagna à la Testa Vintilegna. Elle a la particularité d’être constituée de quatorze hameaux.
Figari possède une façade littorale de huit cents hectares, protégée et vierge de toute construction. Les vents du Sud souvent présents font la joie des véliplanchistes qui apprécient tout particulièrement le spot du golfe de Figari. Son aéroport international, aux rotations régulières avec le continent, à proximité des ports de commerce de Porto-Vecchio et Bonifacio, constitue un élément important du développement économique de l’extrême Sud.
La vocation agricole de Figari s’appuie, grâce à la pluri-activité, sur des potentiels naturels et humains : élevages ovin et bovin, viticulture, fermes-auberges et chambres d’hôtes.
Une modernité acquise grâce à son aéroport international aux rotations régulières avec le continent.

BONIFACIO :


L'origine de Bonifacio n'est pas vraiment précisée dans les ouvrages, mais des dates approximatives déclarent sa création entre 828 et 833 par Boniface, marquis de Toscane, qui baptisa la ville. Comme tous les ports de commerce, Bonifacio a une longue histoire et au travers des époques, la ville a subie des mouvances sociales de grandes ampleurs. 

Bonifacio est issue d'un conflit guerrier entre Pise et Gênes, ces deux grandes villes se disputant avec acharnement cette citadelle qui était un maillon stratégique militaire et un complexe portuaire sans égal dans la Corse. Dans un premier temps, Pise fût maitresse des lieux jusqu'à la fin du XIIème siècle, or, la réelle fondation de Bonifacio remonte en 1195, la ville fût colonisée par les Gênois Entre le XIIIème et XVème siècle, Bonifacio est une ville imprenable. Au fil des siècles, Bonifacio devient un pôle militaire, maritime et portuaire de la Corse.
Cependant, du fait de sa situation géographique et de son appartenance Génoise, Bonifacio subit les attaques de nombreux assaillants, notamment Alphonse V, Roi d'Aragon, en 1420 qui maintenu son siège pendant cinq mois avant de baisser les armes face à l'intouchable cité qu'était Bonifacio. La légende raconte que les troupes du Roi d'Aragon aurait creusé dans la falaise calcaire, les 187 marches de l'escalier qui porte son nom.
L'Escalier du Roi d'Aragon, le Grain de sable et les falaises calcaire de Bonifacio sont des attraits touristiques incontournable de cette cité antique. Qui imposèrent à la ville des modifications militaires structurelles importantes.
Bonifacio, la Cité des falaises est entourée de fortifications qui ont protégées au fil des siècles, la haute ville des attaques des assaillants. 

Pour accéder à la citadelle de Bonifacio depuis le port, deux possibilités s'offrent aux visiteurs par les anciens pont-levis. Par la route ou à pied par la montée Rastello puis la montée Saint Roch plus communément appelée "la grimpette", les visiteurs atteignent le pont-levis de la Porte de Gênes, construit en 1588.
La haute ville offre des points de vue imprenables sur les falaises de calcaire rongées par la mer, le Grain de Sable, les bouches de Bonifacio et la Sardaigne juste en face.
A travers les ruelles étroites surplombées de nombreux aqueducs, les hautes maisons aux façades blanches se dressent à l'infini et nous plongent dans les vestiges d'un passé millénaire. En période de siège, les aqueducs servaient à recueillir et à acheminer les eaux de pluie vers la Cisterna, la réserve en eau potable.
Plusieurs églises parmi lesquelles Sainte Marie Majeure, principal et plus ancien édifice de Bonifacio, Saint Dominique, Saint François ou Saint Jean-Baptiste témoignent de la profonde piété des bonifaciens, toujours présente lors des processions religieuses des différentes confréries pendant la semaine Sainte.
La Maison du Podestat, ancienne demeure qui représentait l'autorité de la république de Gênes dans la ville, la Maison qui hébergea Bonaparte en 1793 dans la rue des Deux Empereurs, Charles Quint et Napoléon Bonaparte, les couvents, les phares ... nombreux sont les monuments à visiter.
L’Escalier du Roy d’Aragon, visible depuis la mer est situé à l’extrémité sud du promontoire, les Jardins de Carotolla, les arches de l'Archivolto ... sont autant de lieux à découvrir

LES LAVEZZI

Dernier mouillage en France

Paradis protégé depuis 1982, havre de paix des plaisanciers, les Îles Lavezzi sont constituées d'une centaine d'îlots : petites plages abritées avec une eau bleue cristalline et petites criques où l’on va mouiller en catamaran. 
Les îles Lavezzi offrent quantités de sentiers pour découvrir leurs multiples facettes.

Pour une journée 'pure nature', sur terre comme sous la mer, les Lavezzi sont extraordinaires faites de blocs granitiques parfois immenses, posés sur une nature aride et dotée de fonds marins exceptionnels. Tout cela suffit à faire oublier tout le reste. Elles constituent l'une des deux réserves marines corses et en les découvrant, on comprend pourquoi ! L'endroit idéal pour passer une journée de farniente en profitant du soleil méditerranéen.

Les Baléares sont situées dans la Mer Méditerranée, à 92 km des côtes espagnoles. Elles comptent actuellement 820 000 habitants mais cette population se décuple lors des vacances. Les superbes plages et le climat exceptionnel, ensoleillé mais pas caniculaire, ont fait de l'archipel une destination privilégiée des touristes. Les Baléares sont composées de quatre îles principales.

- La plus grande est Majorque (3 640 km²). Celle-ci est incontestablement la plus riche au niveau culturel. La ville de Palma, capitale des Baléares, mérite vraiment le coup d’œil. Minorque s'étend sur 710 km². Plus préservée que sa grande sœur, elle garde son charme intemporel.

- Ibiza (541 km²) est devenue célèbre dans les années 60 grâce aux hippies qui en firent leur île de prédilection. Aujourd'hui, Ibiza est connue pour sa vie nocturne délirante. Elle accueille chaque année des milliers de "clubbeurs" qui continuent la fête bien au-delà du levé du soleil. Enfin, Formentera, au sud d'Ibiza, est la plus petite des quatre îles avec ses 82 km². Si vous ne supportez pas la foule et aimez les paysages sauvages, cette île est pour vous !

Les Baléares sont surtout une destination axée sur le farniente et la fiesta. Les criques isolées, les plages de sable et la Grande Bleue sont merveilleuses. Cependant, faites preuve de curiosité. N'hésitez pas à visiter les petits villages et à partir à la découverte de paysages insoupçonnés. Des trésors humains et culturels vous attendent. Les Baléares ne sont pas le paradis, mais ils y ressemblent beaucoup !

Histoire des Baléares

Des fouilles archéologiques ont pu établir que les Baléares furent habitées dès le IVe millénaire avant J.-C. mais les plus anciens édifices datent de 2 000 ans avant

J.-C.. On peut parler d'un véritable peuplement vers 1100 avant J.-C. avec la civilisation Talayote. Elle s'installa dans l'archipel durant cinq siècles.

Mais l'archipel commença à susciter beaucoup de convoitises en raison de sa situation géographique et de son climat. Les Carthaginois s'y installèrent au VIIe siècle. Après moult affrontements, les Romains les chassèrent en 146 avant J.-C..

Durant les siècles suivants, les Baléares furent, tour à tour, occupées par les Vandales, les Byzantins et les Maures. La domination arabe a duré trois siècles et a légué un prestigieux passé à l'archipel.

En 1229, vint le temps de la Reconquête chrétienne par Jacques Ier d'Aragon. Il fut aidé par les Catalans qui s'installèrent, par la suite, aux Baléares. S'en suivit une brève indépendance mais bien vite, l'archipel revint sous le joug de la couronne d'Aragon.

Au cours des XVIe et XVIIe siècles, les Baléares prospérèrent grâce au commerce et devinrent aussi un bastion contre les pirates musulmans. En 1708, en pleine guerre de Succession en Espagne, les Anglais annexèrent Minorque. Ils y restèrent jusqu'en 1781.

Les Baléares commencèrent à s'ouvrir au tourisme au XIXe siècle. Leurs paysages furent vanter par les "stars" de l'époque telles George Sand et Frédéric Chopin. Le développement du tourisme de masse, pendant les Trente Glorieuses, bénéficia grandement à l'archipel.

Aujourd'hui, le tourisme est le principal revenu des Baléares mais "l'invasion saisonnière" a des répercussions sur l'environnement et la tranquillité des habitants.

L'archipel des Baléares, plongé dans les eaux de la mer Méditerranée, compte 4 îles principales : Majorque, Minorque, Ibiza, et Formentera. Très touristiques, ces îles sont fameuses comme destination balnéaire : grand choix de plages, sports nautiques et détente au programme. Pourtant, elles proposent également un arrière-pays très nature qui vaut le coup d'être exploré, notamment les parcs naturels. Une destination surprenante pour les noctambules, les familles, ou les voyageurs en quête de tranquillité !

Les Baléares sont situées dans la Mer Méditerranée, à 92 km des côtes espagnoles. Elles comptent actuellement 820 000 habitants mais cette population se décuple lors des vacances. Les superbes plages et le climat exceptionnel, ensoleillé mais pas caniculaire, ont fait de l'archipel une destination privilégiée des touristes. Les Baléares sont composées de quatre îles principales.

La plus grande est Majorque (3 640 km²). Celle-ci est incontestablement la plus riche au niveau culturel. La ville de Palma, capitale des Baléares, mérite vraiment le coup d’œil. Minorque s'étend sur 710 km². Plus préservée que sa grande sœur, elle garde son charme intemporel.

Ibiza (541 km²) est devenue célèbre dans les années 60 grâce aux hippies qui en firent leur île de prédilection. Aujourd'hui, Ibiza est connue pour sa vie nocturne délirante. Elle accueille chaque année des milliers de "clubbeurs" qui continuent la fête bien au-delà du levé du soleil. Enfin, Formentera, au sud d'Ibiza, est la plus petite des quatre îles avec ses 82 km². Si vous ne supportez pas la foule et aimez les paysages sauvages, cette île est pour vous !

Histoire des Baléares

Des fouilles archéologiques ont pu établir que les Baléares furent habitées dès le IVe millénaire avant J.-C. mais les plus anciens édifices datent de 2 000 ans avant

Les Baléares sont surtout une destination axée sur le farniente et la fiesta. Les criques isolées, les plages de sable et la Grande Bleue sont merveilleuses. Cependant, faites preuve de curiosité. N'hésitez pas à visiter les petits villages et à partir à la découverte de paysages insoupçonnés. Des trésors humains et culturels vous attendent. Les Baléares ne sont pas le paradis, mais ils y ressemblent beaucoup !